Formation chef-cuisinier

formation chef cuisinierTous les restaurants comptent dans leurs rangs un chef cuisinier. De son talent dépend généralement la renommée et la popularité d’un restaurant. Le chef-cuisinier élabore et imagine les plats qui feront la réputation d’un restaurant. Il a la responsabilité de gérer les stocks alimentaires, afin de toujours régaler la clientèle sans gâcher de produits. Enfin, il doit orchestrer toute son équipe pour réaliser les meilleurs services possibles.

Le chef-cuisinier a de très nombreuses responsabilités. En plus de toutes les missions déjà développées, le chef-cuisinier doit également coordonner le travail en cuisine avec l’activité en salle : il doit envoyer les plats quand les clients ont terminé, et ne pas tout préparer dès l’intégralité de la commande reçue. Il est également le garant du respect des nombreuses normes d’hygiène et de sécurité qui sont en vigueur dans le monde de la restauration.

Quelles formations pour être chef-cuisinier ?

Le monde de la restauration est un secteur particulier : les jeunes diplômés n’ont généralement pas immédiatement accès à un poste de chef-cuisinier. Les jeunes pousses doivent généralement engranger de l’expérience au contact de chefs beaucoup plus expérimentés : un chef a aussi comme mission d’accompagner et de prendre sous son aile les jeunes qui entrent dans sa cuisine. Il faut donc chercher à entrer dans la cuisine par le bas de l’échelle avant de postuler à un poste difficilement atteignable sans expériences notoires.

Pour se faire, le CAP cuisine est une des options les plus prisées. Cette section est ouverte aux élèves de niveau 3ème. Grâce à cette formation, l’étudiant pourra à terme devenir commis de cuisine, tout en bas de l’échelle de la hiérarchie d’une cuisine professionnelle. Ce sera alors à lui, ou elle, de faire ces preuves et de monter, au fil de sa carrière, les étapes qui mènent au poste de chef-cuisinier.

Les élèves de seconde peuvent se diriger vers un Bac Pro restauration. Si ce bac est complété par l’option « organisation et production culinaire », l’étudiant pourra avoir pour ambition de décrocher un poste de premier commis ou encore de second de cuisine. Dans des cas très rares, un étudiant sortant de cette formation peut directement devenir chef de partie. Les élèves de secondes peuvent également se diriger vers un bac technologique hôtellerie. Ce dernier ne prépare pas directement au travail en cuisine, mais permet de continuer son cursus vers un BTS.

Une fois que vous avez obtenu votre baccalauréat, vous pouvez alors débuter un BTS hôtellerie option arts de la table et du service ou un Bac pro restauration. Ce dernier dispense une formation plus poussée dans la gestion, ce qui peut être un plus dans l’optique d’une ascension rapide au sein de la hiérarchie de la cuisine.

Quel profil pour les chefs-cuisiniers ?

Pour être un bon chef-cuisinier, il est généralement recommandé d’apprécier le travail en équipe. Une cuisine est généralement vue comme une équipe sportive, qui doit unir ses efforts pour parvenir aux meilleurs résultats possibles. Le chef-cuisinier est alors le capitaine : il doit savoir remotiver ses troupes, tout en étant objectifs sur les qualités et les points à améliorer de son équipe. Il doit savoir communiquer et faire preuve de diplomatie.

Le chef-cuisinier doit impérativement savoir gérer son stress. Quand le coup de feu arrive en cuisine, il ne faut pas se laisser envahir par le travail et rester organisé. Lors d’un service, le travail est intense et physique. Le chef-cuisinier doit alors être dans une bonne condition physique, afin de ne pas ralentir le service.

En plus de toutes ces exigences, le chef-cuisinier se doit d’être créatif. Il est à la base de la carte en place dans le restaurant, c’est à lui de créer ses recettes. Tout en maîtrisant les nombreuses techniques de cuisine, il doit être inventif pour renouveler ses propositions, sans pour autant perdre sa signature, qui peut être à la baisse de la clientèle du restaurant.



Related Post